Précédent

ⓘ Église de la Trinité de Calan. Lorigine de lédifice est incertaine: attribué aux Templiers, il daterait du XII e siècle. Mention est faite pour la première fois ..



Église de la Trinité de Calan
                                     

ⓘ Église de la Trinité de Calan

Lorigine de lédifice est incertaine: attribué aux Templiers, il daterait du XII e siècle. Mention est faite pour la première fois de léglise en 1387, dans les titres de la cathédrale de Vannes.

On ignore les dates précises dédification de lédifice, faute darchives. La seule date certaine est lannée 1425, date quon retrouve gravée sur une sablière de la charpente du choeur.

Lors de lenquête sur létat des édifices de larrondissement de Lorient, lintérêt de lédifice est signalé.

Léglise est classée au titre des monuments historiques par arrêté du 25 novembre 1930.

                                     

1. Architecture et ornements

Léglise est en forme de croix latine, surmontée à la croisée par une tour carrée romane terminée par une flèche de charpente, refaite au XIX e siècle. Une galerie court tout le long du mur sud de la nef, de la croisée au pignon ouest. Son extrémité ouest est compartimentée en ossuaires. Elle est supportée par des colonnes de pierre à chapiteaux qui montent jusquà la poutre du toit et prennent appui sur un muret. Celui-ci souvre au centre vers la porte sud, de plein cintre.

La nef à trois vaisseaux est couverte de charpente. Elle souvre sur les bas-côtés par des arcades en plein cintre à simple rouleau reposant sur des supports à chapiteaux sculptés qui présentent une alternance de piliers carrés, de colonnes et de piles complexes formées de plusieurs colonnes en faisceau.

Elle ne porte aujourdhui pas de traces de baies hautes éclairant la nef.

La croisée du transept, du XII e siècle, est remarquable par sa richesse plastique. Le maître douvrage a démultiplié les colonnettes engagées, les consoles et les chapiteaux sculptés sur une base de pile uniforme. Ces piliers composés supportent les grands arcs à triple rouleaux deux vers lextérieur de la croisée dont la stéréotomie parfaite contredit toute idée de maladresse dans la mise en oeuvre de ce morceau d’architecture atypique. La croisée est couverte par une plafond de charpente à solives.

Les arcades à colonnettes engagées reliant les croisillons au chevet présentent la même inspiration originale dans le dessin de la face interne des arcs de plein cintre qui présentent une multiplication de tores parallèles.

On peut retrouver une parenté dinspiration au niveau de lanimation plastique des supports et la stylisation des sculpture des chapiteaux avec dautres églises romanes du pays Pourlet.

Le choeur à chevet plat XV e siècle souvre sur les collatéraux par des arcatures brisées.

                                     

2. Ornements

Les chapiteaux romans de la nef et de la croisée constitue une belle série, ornée de motifs végétaux extrêmement stylisés, entrelacs, volutes, motifs géométriques. Ils sinscrivent dans un courant majeur de la sculpture romane bretonne porté sur labstraction géométrique. Si ce répertoire décoratif se retrouve dans dautres régions, il est rare quon y privilégie à ce point labstraction par rapport à la figuration.

Dans la nef, des fragments de peintures murales romanes sont mis à jour en 1986: lEntrée du Christ à Jérusalem au sud, la Cène au nord, et vestige dune représentation des Damnés sur le mur gouttereau sud.

Léglise possède un riche mobilier.

Les utilisateurs ont également recherché:

église de la trinité de calan,

...

Dictionnaire encyclopédique

Traduction
Free and no ads
no need to download or install

Pino - logical board game which is based on tactics and strategy. In general this is a remix of chess, checkers and corners. The game develops imagination, concentration, teaches how to solve tasks, plan their own actions and of course to think logically. It does not matter how much pieces you have, the main thing is how they are placement!

online intellectual game →